Des barèmes de temps par type d’opération sont établis par les constructeurs automobiles pour chaque type et marque de véhicule. Ces barèmes permettent de vérifier si le temps compté pour effectuer la réparation n’a pas été surestimé. Même s’ils n’ont qu’une simple valeur indicative, en cas de litige, le juge pourra s’y reporter. Si le temps facturé vous semble excessif, insistez pour consulter ces barèmes de temps, soit auprès du garagiste qui doit les respecter et vous permettre de les consulter, soit auprès des constructeurs.

Si vous constatez un abus flagrant, saisissez la DDCCRF. Les juges ont déjà condamné pour tromperie un garagiste qui avait majoré de dix heures le temps passé pour réparer un véhicule.
Cet article a-t-il répondu à vos questions ?
Annuler
Merci !