Si vos premières démarches amiables auprès du garagiste restent sans succès :
adressez-lui rapidement une lettre recommandée avec accusé de réception dans laquelle vous reprenez l’historique des faits et le mettez en demeure de prendre en charge les nouvelles réparations.
demandez aussi une indemnisation pour le préjudice subi (immobilisation du véhicule, véhicule de remplacement, conséquences d’un accident causé par la mauvaise réparation...).
joignez à ce courrier une copie de la ou des factures, de l’ordre de réparation et éventuellement l’avis d’un autre technicien ou d’un expert.
conservez toujours vos factures : elles apportent la preuve de votre paiement, mais aussi du travail que le garagiste s’est engagé à effectuer correctement. Elles peuvent éventuellement vous servir pour établir la faute d’un garagiste négligent ou incompétent.
si le garagiste est concessionnaire d’une marque, envoyez une copie de votre dossier au siège social du constructeur.
Cet article a-t-il répondu à vos questions ?
Annuler
Merci !