Selon l'article 1641 du Code civil, un vice caché est un défaut d'une chose tel qu'il la rend impropre à l'usage auquel elle est destinée, ou qui diminue tellment cet usage que l'acquéreur ne l'aurait pas achetée ou l'aurait achetée à moindre prix s'il en avait eu connaissance.

Le vendeur est responsable des vices cachés de la voiture vendue vis-à-vis de l’acheteur, même s’il en ignore l’existence, qu’il s’agisse de bien neuf ou d’occasion, par un professionnel ou un particulier.
Cet article a-t-il répondu à vos questions ?
Annuler
Merci !